10 raisons pour NE PAS stocker ses données en ligne?

Ne pas stocker en ligneStocker ses données en ligne comportent de nombreux avantages. Pourtant, soyons honnêtes, on peut aussi avoir de nombreuses raisons de ne pas le faire. En voici déjà 10…

  1. Pas sûr que ces sites durent dans le temps
    Si je stocke mes données sur un site qui finit un jour par disparaître, où est l’intérêt ? Il y a déjà eu des cas et il y en aura d’autres. C’est la loi du marché. On est rentable ou on disparaît. A moins de savoir s’adapter ou de trouver un partenaire capable de supporter la charge financière sur la durée. Le site de stockage en ligne Foreversafe avait une offre irrésistible, mais n’a pas réussi à être rentable et a fini par disparaître.  Xmarks a failli subir le même revers, avant de finalement être racheté par Lastpass et assurer la continuité de son offre de stockage/partage/synchronisation de favoris..
  2. Leurs offres changent sans prévenir
    Il est vrai qu’une entreprise intelligente se doit d’adapter son offre si elle s’avère inadaptée ou pas assez rentable. Parfois, c’est le tarif qui baisse ou la capacité qui augmente. C’est ce qu’a fait Picasa Web Albums, pour rester compétitif, le 20 novembre 2009. Parfois, c’est dans l’autre sens. Le prix augmente pour essayer d’être rentable. C’est ce qu’est en train de faire Mozy..
  3. PirateDes milliers de pirates cherchent à y voler nos données confidentielles
    C’était un des sujets abordés dans l’émission Capital sur M6. C’est une course technologique incessante entre les gendarmes (ou les responsables de sécurité informatique) et les voleurs. Les sites de stockage en ligne sont censées être des forteresses imprenables.  Mais les pirates parviennent toujours à trouver une faille quelque part. Quel est le risque réel ? Difficile à dire….
  4. Le site pourrait utiliser mes données à des fins marketing
    C’est aussi un sujet abordé lors de l’émission Capital sur M6. Nos données peuvent être utilisées au moins de deux façons :

    Le fait de se voir afficher un contenu ou une pub personnalisée peut ne pas être un problème pour vous. C’est un sujet que chacun peut ressentir à sa manière.
    Trop cher

  5. Le gratuit est limité,  le payant est cher Les offres gratuites sont en général liées à une ou plusieurs limitations : durée (1 mois à l’essai, par exemple), capacité (souvent 1 ou 2 Go, parfois 25 Go), fonctionnalités (synchronisation devient payante pour les mobiles, par exemple). Si on veut plus, il faut payer. Cher, si on veut beaucoup. Chez Google, par exemple, l’espace est partagé entre Picasa Album web, Google documents et Gmail, pour un prix entre 5 USD par an (pour 20 Go) et 4096 USD par an (pour 16 To)…
  6. Le téléversement (upload) des données est trop long
    Le principe de la connexion en ADSL, c’est le A, pour Asymmetric. Explication : puisque nous utilisons notre connexion principalement pour recevoir des données, beaucoup plus que pour en envoyer, le système a été conçu pour privilégier la réception devenue aujourd’hui très rapide, alors que l’envoi des données reste à une vitesse très limitée. L’envoi de vos données vers un site peut donc prendre des heures, voire des jours (ou plutôt des nuits, sans doute), si vous voulez sauvegarder un gros volume..
  7. Pas facile de choisir un site de stockage en ligne
    Il existe de plus en plus de sites, français ou étrangers, récents ou anciens, généraux ou spécialisés, sérieux ou douteux, bon marché, gratuit, ou très cher… Comment choisir ? Pas facile… Mon blog pourra vous apporter quelques éléments. Mais le choix vous appartiendra toujours car il dépendra de vos besoins propres..
  8. Le logiciel fourni n’est pas compatible avec mon ordinateur ou mon mobile
    Si votre ordinateur est sous Linux ou Mac, ou si vous avez un mobile Blackberry, tous les sites de stockage en ligne ne seront pas forcément entièrement compatible. Vous trouverez sans doute votre bonheur malgré tout, mais le choix sera plus restreint..
  9. Je peux aussi bien sauvegarder sur un disque dur externe, pour bien moins cher
    Oui, c’est vrai :

    • un disque dur, c’est de l’ordre de 100 euros pour 1000 Go, soit environ 5 euros pour 50 Go.
    • un stockage en ligne, comme Dropbox, par exemple, c’est 10$ par mois (120$ par an), pour 50 Go.

    Sur 5 ans, ça fait 5 euros contre 600 euros.
    Soit environ 120 fois plus cher pour le stockage en ligne…

    Sur 50 ans, ça fait même 1200 fois plus cher… En supposant que le disque dur tienne sur la durée, que les prix du service en ligne n’aient pas changé, que l’euro et le dollar conservent les mêmes valeurs, etc., bref que des choses improbables… Mais l’exercice est intéressant malgré tout.

  10. Je peux aussi très bien avoir mon propre serveur web
    Avoir son propre serveur à la maison (ou à distance, chez un proche) est effectivement une solution possible. Une variante du serveur est le disque NAS, c’est à dire un disque dur connecté en réseau.

[MAJ 7 mars 2011] En fait, j’avais oublié une 11ème raison possible : encore un mot de passe à retenir ou conserver…

Et vous, vous en pensez quoi ? Ces raisons vous font-elles hésiter, ou tout du moins, limiter l’utilisation que vous feriez de ces services de stockage en ligne ?

J'ai encore un truc à vous dire...

35 comments to 10 raisons pour NE PAS stocker ses données en ligne?

  • Knah Tsaeb

    J’ai déjà un server dédié, je ne vais pas payer un service alors que j’ai tous ce qu’il me faut.

    Je m’en sert pour stocker de petit fichier (config, pense bête, image…) qui sont partager entre plusieurs poste avec Unison. Je peut y accéder via une interface web si je ne suis pas sur un de mes pc.

    Après pour les gros fichier reste une bonne clé USB de 16go.

    Plus tard à la maison je vais me monter un vrai NAS (Freenas Inside) pour le moment c’est mon poste de travaille qui gère le stockage et les backup du dédié avec Rsync.

    Je reste maitre de mes données, de leur utilisation, de leur pérénité, pour tous le reste il y a …
    Knah Tsaeb a publié : Clementine et ConkyMy Profile

    • Effectivement, avoir son propre serveur est une solution qui comporte beaucoup d’avantages. Mais aussi deux inconvénients majeurs:
      1) Techniquement, ce n’est pas forcément à la porté de tous (mais je pense que cela va s’arranger petit à petit avec des solutions un peu plus grand public).
      2) Si le serveur est à la maison, ça ne protège pas des vols et incendies, par exemple.

      Merci en tous cas d’avoir partagé avec nous la description des quelques éléments de ta solution. J’aurai l’occasion d’en reparler par la suite, ainsi que des variantes possibles.

  • Nanis

    Les seuls éléments qui pourraient me faire hésiter sont la question de la confidentialité des infos (pas la vente de données à des fins marketing ni les pirates, mais à voir si mes données peuvent ressortir avec une recherche google par exemple) et la peur que le site ferme un jour. Utilisant Picasa, l’upload est grandement facilité grâce au logiciel Picasa et la limitation peut être facilement contournée en créant plusieurs comptes.
    En revanche, je suis curieuse d’en savoir plus sur la possibilité d’avoir son propre serveur web…

    • Il y a plusieurs moyens de gérer la confidentialité. Pour des raisons de facilité d’utilisation, certains sites proposent de partager les fichiers via une URL compliquée, que seule la personne destinataire des fichiers connaît. Cet emplacement n’est pas indexé par Google, mais c’est sûr que c’est moins sécurisé que les sites qui obligent à avoir un compte pour accéder aux fichiers.

      Pour ce qui est du serveur web, comme je disais précédemment, ce n’est pas une solution parfaite pour la sauvegarde, mais c’est vrai que l’aspect liberté fait rêver… Une solution alternative (c’est celle que j’explore en ce moment), c’est d’utiliser des logiciels libres, sur un espace web distant. On a ainsi la liberté, sans les inconvénients que j’ai décrit plus haut (en réponse à Knah Tsaeb), mais pas l’indépendance… On reste dépendant d’une société qui peut mettre la clé sous la porte à tout moment, entre autres.

  • willemijns

    excellent article qui montre les avantages et les inconvenients…

    seule erreur que je vois: l’idée de dire que chez soi avec un NAS ou un HD externe on est protégé des cambriolages…

    • Tout à fait exact ! Le disque dur chez soi n’est pas une solution parfaite et complète de sauvegarde, c’est certain… Même si c’est une solution complémentaire quasi indispensable.

      En fait, j’ai rédigé cet article un peu en forme de boutade, comme pour dire : “Oui, je fais un blog sur le stockage en ligne, mais j’ai conscience que ce n’est pas forcément la solution idéale et qu’il peut aussi y avoir d’autres solutions…”. C’est sûr que les inconvénients ou solutions alternatives dont il est question ici, peuvent tous être discutés ou contournés, d’une manière ou d’une autre. Donc, en fin de compte : “Oui, le stockage en ligne est bien une solution réelle, même si ce n’est pas la panacée !”.

  • Marion

    Très bon article !

    L’idéal pour moi serait d’avoir un disque dur externe à la maison synchronisé avec un serveur web ayant un espace de même taille et tout cela de façon invisible. Reste le problème des débits en upload qui rendent l’envoi de gros fichiers long !

    • Oui, c’est sûr, l’idéal est de combiner les différentes solutions (locales et distantes), en prenant le meilleur de chaque monde.

      Pour limiter les envois de fichiers, je pense qu’il nous faut gérer différemment les fichiers selon leur importance et leur taille. Exemple : un film en HD de plusieurs Go ne nécessite pas forcément d’être accessible et sauvegardé en ligne (à moins d’être un passionné de cinéma et de vouloir absolument pouvoir retrouver ce film dans 20 ou 30 ans…). Ses musiques en MP3 sur 2 Go, peut-être que oui. La vidéo du petit dernier de 100 Mo, on peut vouloir la sécuriser et pérenniser correctement, sur plusieurs supports de sauvegarde, en local et en distant.

  • willemijns

    http://www.idrive.com/portable/index.html

    le logiciel peut etre utilisé sur n’importe quel disque… il faut fusionner (to merge ?) idrive portable et l’application idrive…
    tout est expliqué

  • Franck | Papa Blogueur

    Je suis d’accord sur la plupart de tes remarques, le mieux étant de posséder son propre hébergement et de mettre en ligne que ce qui n’est pas vitale et personnel.
    Autre solution, un disque dur externe. C’est ce que je fais pour copier mes photos, ainsi si mon PC plante et meurt, j’ai tout dessus.
    Franck | Papa Blogueur a publié : Leçon numéro 02 – créer sa communautéMy Profile

    • Merci Franck, pour ton point de vue et ton expérience. Pour les photos, même si c’est assez perso, je pense qu’il faut aussi une sauvegarde en ligne (pas forcément partagée, bien sûr).

      Personnellement, je ne l’ai pas encore complètement fait, mais j’y travaille… D’où ce blog… 😉 .

  • sylvie

    je suis sans doute un peu paranoiaque puisque moi, j’utilise tout à la fois… Des data stockées sur le cloud, d’autres sur 2 Disques externes differents, + sur mes PC … Enfin, pour les vieilles photos, elles sotn en Plus sur un CD, qui n’est pas chez moi ! ça me donne uen idée de post ça d’ailleurs… Comment sécuriser ses données !

    • Non, non, Sylvie, tu n’es pas paranoiaque, tu as tout à fait raison d’utiliser plusieurs supports ! Et effectivement, selon la valeur des données, comme pour tes vieilles photos par exemple, on peut adapter la stratégie. Il est vrai aussi qu’il ne faut pas non plus trop éparpiller les données (au risque de s’y perdre), mais j’avoue que moi aussi j’ai ce problème (mais j’y travaille…).

      En ce qui concerne le CD, attention, on manque un peu de recul sur cette technologie, mais on s’aperçoit que ce support est loin de durer aussi longtemps que l’on aurait pu le croire. Mieux vaut privilégier d’ailleurs le CD-R au CD-RW, pour la longévité, question de profondeur de gravage. La poussière et la lumière font partie des ennemis du CD, mais il y en a beaucoup d’autres (froid, chaud, rayures, sans compter les possibles erreurs au moment du gravage…). Dans tous les cas, un CD seul ne suffit pas. Si l’info à protéger est précieuse, mieux vaut compléter avec au moins un autre support. On conseille aussi de vérifier périodiquement (tous les 5 ans par exemple) que la sauvegarde est toujours lisible. Tout cumulé, c’est vrai que ça commence à faire du boulot…

      La protection des données est un vaste sujet, surtout si le but est de traverser le temps et les générations… Quid des technologies actuelles, dans 20, 30, 50 ou 100 ans ?…

  • Boarf à part la raison 1 : la disparition d’un site ou d’un service, aucune de ces raisons n’est, pour moi, valable pour ne pas stocker ses données en ligne.
    Une clé USB c’est trop petit (16Go…), un DD externe trop encombrant. Au pire je passerais peut-être un jour au serveur web, mais pour l’instant Dropbox & co font largement l’affaire 😉
    kategriss@conseils blogging a publié : Comment créer un réseau autour de votre siteMy Profile

    • Merci kategriss ! Ta conclusion est aussi la mienne ! L’objectif de cet article était en fait d’amener plus ou moins à cette conclusion (en mathématiques, on appelle ça : “la démonstration par l’absurde“), tout en amenant à réfléchir et s’apercevoir que tout n’est pas si simple que ça…

      En ce qui concerne la raison 1 (pérennité du site), c’est effectivement une des raisons pour lesquelles il est très fortement conseillé d’avoir une sauvegarde complémentaire, sur un disque dur externe en local, ou bien sur un stockage en ligne sur un autre site. Tout ça, ça commence à faire beaucoup, oui je sais… Pourtant, certains le font… Thierry, de Cocktail Web, par exemple, nous dit que ses blogs ne peuvent pas disparaître, car tout est sauvegardé 3 fois à des endroits différents

  • ludo

    Cela fait maintenant plus de 10 ans que je traîne mes sauvegardes derrière moi. J’ai une architecture éclatée un peu comme Sylvie :
    Je renouvelle mes disques durs à peu près tous les 3 ans.
    Mes CD, et DVD ont entre 5 et 10 ans. Mes périphériques à mémoire flash ne contiennent aucune donnée sensible ou non répliquée.

    PS : je n’ai aucune confiance en la technologie flash, mis à part pour faire tourner un système’exploitation…
    Mes données ont “survécues” à la mort de 4 PCs, plusieurs disques durs et une flopée de mémoire flash (SDcard et autres clés USB).

    Conscient de la durée de vie limitée des CD,DVD j’ai voulu les migrer vers un gros disque l’an dernier et je n’ai même pas pu récupérer 50% de mes données (mégafail) …
    Il est vrai qu’ils avaient entre 5 et 10 ans, mais je pensais vraiment pouvoir récupérer au moins 75%.

    Suite à cette déconvenue j’ai décidé de me tourner vers le web. Mais où ?
    Dropbox s’étant déjà fait pirater j’ai opté pour le grand méchant Google.
    Pourquoi Google ? Car j’ai un compte Google apps for business et j’en suis très satisfait. De plus, malgré les lourdes contraintes je me suis dit qu’au moins là je n’aurais pas de risque que la société dépose le bilan.

    Mes datas sont chiffrées, compressées et verrouillées avant chaque dépôt manuel, pour les données de plus d’un an. Les autres données sont en local, entre mon NAS et mes divers disques durs. Mais du coup c’est galère, car j’ai des doublons et mes données sont éparpillées.
    En plus, pour le CLOUD c’est la mission pour retrouver un fichier.

    En résumé je suis pour un backup en ligne, car le matériel a une durée de vie limitée et on ne sait jamais quand il peut lâcher (surtout les clés USB!)
    Par contre, les contraintes en ligne peuvent être bien pire (fermeture inopinée de votre compte sans explication, fermeture du site par le FBI -_-*…, dépôt de bilan de la société, vol d’information par piratage, j’en passe et des meilleurs.

    Je compte vraiment sur ce blog et sa communauté pour optimiser mes backups. Vu l’excellent niveau des articles et des participants je me sens en confiance 🙂

    PS2:La durée de vie d’un HDD est de 2 à 5 ans en moyenne même s’il est au fond d’un placard. Pour les DVD c’est 10 ans, mais je dirai plutôt 5 ans, pour éviter les mésaventures…

    • Merci Ludo ! Tu as parfaitement résumé la problématique de la sauvegarde : aucune solution miracle, mais une stratégie à mettre en place. Il est vrai que le stockage en ligne n’est qu’un complément à cette stratégie. En fait, ce qui le rend attractif, pour moi, c’est surtout qu’il est disponible de n’importe où et qu’on peut partager certains éléments (photos, par exemple). D’autre part, le monde des applications en ligne est vaste et source de découvertes très sympas (mes fameuses applications “PerHéLi”… 😉 ).

      Merci encore pour tes compliments et ta confiance ! Du coup, j’ai la pression, là… 🙂

      • willemijns

        le minimum c’est 2 sauvegardes online + offline (NAS, HD perso…), il ne faut pas hésiter aussi à controler avec des logiciels comparateurs “byte par byte” tous les ans ses sauvegardes offline entre elles…

        • Tu veux dire 2 ou 2 x 2 (2 online + 2 offline) ? Dans le online, je suppose que tu inclus le NAS, même s’il reste à la maison. Personellement, je ferais surtout une différence entre ce qui reste à la maison, soumis à toutes sortes de risques (problème technique, inondation, incendie, cambriolage, etc.) et ce qui est distant, soumis à d’autres risques (service d’hébergement qui ferme, par exemple).

  • Bonjour Olivier ,
    Excellent article !!
    Sans trop y toucher , j’ai publié en novembre 2011 un article parlant de la gestion des fichiers, mais des commentaires laissés me suggérer de donner plus de détails. Dans mon article je fais ressortir également les inconvénients de sauvegarder en ligne en apportant une solution. Mais c’était plutôt bien reçu. Peut -être parce que je n’ai pas employé le terme “inconvénients?” ; J’ai en fait soulevé la réflexion que suscite la gestion des fichiers produits par toute notre activité en ligne en suggérant de faire des sauvegardes personnelles.
    Je compte m’étayer sur le sujet dans un autre article, certainement que je vais citer votre article.
    nadysil a publié : Comment réussir la gestion des vidéos en ligneMy Profile

    • Merci Nadysil pour ton commentaire. Désolé de n’avoir pas pu te répondre plus tôt. Après avoir jeté un coup d’oeil à ton blog, j’ai un conseil important à te donner. Malheureusement, tu as reçu beaucoup de spams, dans tes commentaires. Il s’agit de messages-types, en anglais, publiés avec l’aide de logiciels spécialisés dans le spamming (appelés parfois “robots”). Mon conseil : efface tous ces commentaires qui te décrédibilisent et installe un plugin anti-spam comme Akismet, qui te protègera efficacement et pour toujours.

      • hello Olivier,

        J’ai bien compris ton message et te remercie pour tes précieux conseils que j’ai déjà pris en compte. Il me restera juste à effacer les commentaires concernés bien que je ne sache pas encore comment m’y prendre pour reconnaitre les messages-types. C’est bien Akismet que j’ai utilisé.

        Au fait, j’aime beaucoup ton site, d’ailleurs je vais te rajouter dans ma blogroll. Au plaisir Olivier et de te laisser mon avis au travers de quelques commentaires sur ton site.

  • Bonsoir,

    Bien sûr il ne faut pas uniquement sauvegarder ses données en ligne et avoir une totale confiance.

    Le mieux est de diversifier les lieux de stockage, espace web, disque dur, dvd.

    Pour les données sensibles je ferais plus confiance à digiposte, bien que toutes les protections soient contournables.

    Un bon cahier caché sous le lit fera l’affaire pour les mots de passes 😉

    Salutations

    • Bonsoir Judicaël,

      Entièrement d’accord avec toi pour la diversification des supports de sauvegarde.

      En revanche, pour le cahier caché sous le lit, attention… Ca protège des pirates du web, certes (le meilleur des virus n’arrive pas encore à récupérer ce genre de données)… Mais il y a aussi les cambrioleurs et, aussi et surtout; les gens proches en qui on a confiance, qui peuvent se retourner contre nous, le jour où plus rien ne va plus… Le jour d’une séparation, par exemple, non seulement la personne peut avoir envie de se venger, mais en plus elle connaît le nom du toutou en réponse à la question secrète… (Il y a un épisode de Desperate Housewives qui aborde ce sujet, d’ailleurs…)

      Pour les mots de passe, l’idéal c’est le célèbre et fameux KeePass. Clipperz me tente aussi, mais je n’ai pas encore eu le temps de tester.

  • Thorfin89

    Moi, j’ai ça :
    http://www.synology.com/dsm

    C’est un des nombreux services disponibles sur les NAS Synology.

    En complément on trouvera le pare-feu, l’antivirus, la limitation du nombre de logs erronés, le serveur de musique, le serveur de mail, la galerie photos, le serveur web… et bien sûr, le serveur de données.

    La taille de l’hébergement correspond à la taille du disque dur installé. Je peux créer 16 comptes Cloud.

    Les fonctions s’installent comme sur un smartphone Android.

    Que dire de plus ?

  • Merci à Cédric, pour son lien vers mon article, dans son blog “Autour du Web”. Je vous conseille vivement son article http://www.autourduweb.fr/blogx-office-97-petit-medley-du-web/ qui contient une sélection très intéressante.

  • […] 10 raisons pour NE PAS stocker ses données en ligne? […]

  • Concentré du Web #32 | Passion Net

    […] Stocker ses données en ligne comportent de nombreux avantages. Pourtant, soyons honnêtes, on peut aussi avoir de nombreuses raisons de ne pas le faire. En voici déjà 10 … Lire l’article sur : Stocker – Partager […]

  • […] les autres méthodes, le stockage en ligne comporte de nombreux risques. Il ne peut donc pas constituer à lui seul une solution complète de sauvegarde. D'ailleurs, pour […]

  • […] stockage en ligne comporte certes de nombreux avantages, mais aussi de nombreux inconvénients… Dans l’absolu, un ou plusieurs sites de stockages en ligne pourraient remplacer tous […]

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  


*

CommentLuv badge