Bye bye Zumodrive, hello Google Drive ?

FacebookEmailPartager/Marquer

Les Beatles chantaient “Hello Goodbye”. 45 ans plus tard, les acteurs du stockage en ligne nous chantent une mélodie similaire. Laissez-moi vous raconter toute l’histoire, comme je l’ai vécue…

Acte 1 : Welcome Zumodrive !

5 février 2010. Yahoo vient de lancer une nouvelle version de leur webmail, avec une section intitulée “applications”, qui contient entre autres “Mon disque dur”, un service de stockage en ligne, en partenariat avec Zumodrive. Curieux de nature, je décide d’essayer. Dans mon cas, ils ont un très bon argument : une version Linux/Ubuntu de leur logiciel client est disponible. Autre avantage : le service est intégré  à Yahoo (qui fournit également un agenda et un bloc-note, entre autres).

Je reçois donc ce sympathique courriel de bienvenue :
“Welcome Olivier,
Thanks for using My Drive from ZumoDrive in Yahoo! Mail to share your videos, photos, or documents.”

Acte 2 : Bye bye Zumodrive !

13 avril 2012. Je reçois un nouveau courriel, un peu inattendue (quoique…) : c’est la fin de Zumodrive. “Récupérez vos fichiers avant le 1er juin 2012…”, etc. etc. Pour moi, ce n’est pas bien gênant, vue que je me suis limité à tester le service avec 3 ou 4 fichiers. Mais une fois de plus, ça montre les limites du système.. Malgré leur partenariat avec Yahoo, ils étaient fragiles. D’ailleurs, je n’ai reçu aucun courriel de Yahoo commentant cette nouvelle.

[Edit 3 juillet 2012 : ça y est, mon lien vers le site de ZumoDrive, que j'avais mis sur une autre page de ce blog, vient de se casser (mon extension WordPress suit mes liens de près). Voici donc l'image du cache, que je viens de récupérer, contenant le texte de la fin du site.]

 Acte 3 : Hello Google Drive !

24 avril 2012. Google annonce officiellement Google Drive. Cette nouvelle a déjà été traitée en long et en large sur la blogosphère. Inutile que j’y revienne en détail. Pour ceux qui reviendraient tout juste de deux mois en vacances en Antarctique, ou dans la jungle Amazonienne, sachez simplement qu’il s’agit d’une offre de plus, parmi tant d’autres, de stockage en ligne. Pour faire court, voici les deux principales différences de cette offre par rapport aux autres :

  1. Cette offre vient de Google. Pour beaucoup, ce serait un gage de pérennité. Pour moi, c’est loin d’être sûr ! Ils font comme n’importe quelle société qui veut être rentable : ils n’hésitent pas à arrêter (ou changer) ce qui ne marche pas, ou ce qui ne correspondrait pas à la stratégie du moment.
  2. Cette offre vient de Google. En fait, elle s’intègre dans l’immense univers Google. Et plus particulièrement, Google Documents. C’est un avantage indéniable. Quoique (tous les oeufs dans le même panier ?…).

 Epilogue : Olivier, le blogueur,  réfléchit…

En stockage en ligne, c’est un peu comme en amour… L’émotion du moment, c’est bien. Mais ça ne suffit pas. Il faut bâtir une relation de confiance sur la durée, tout en préservant suffisamment la liberté de chacun. Pour l’instant, je continue à expérimenter l’hébergement o2switch, comme je l’évoquais dans certains de mes précédents articles. J’essaye toutes sortes d’applications. Je vous en parlerai très bientôt. Si ce n’est pas encore fait, n’oubliez pas de vous abonner, pour connaître la suite.

Et vous, que pensez-vous de toutes ces offres de stockage en ligne ?

Avez-vous peur de l’effet Kleenex de toutes ces offres ? On nous prend, puis on nous jette ? Ou bien êtes-vous attirés par les fonctionnalités toujours plus riches ? Google est-il pour vous forcément synonyme d’avantages pour l’utilisateur ? Le mammouth va-t-il nous ouvrir la voie vers le futur ou bien nous écraser ?

J'ai encore un truc à vous dire...

10 comments to Bye bye Zumodrive, hello Google Drive ?

Leave a Reply

  

  

  


*

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge